3 conseils pratiques pour prévenir et éviter le burn-out émotionnel

Lucas Wils
,
08 juillet 2021

Dans son ouvrage « La charge affective : comment éviter le burn-out émotionnel ?", Charlotte Wils, coach psychopraticienne nous donne 3 conseils pour éviter la surcharge émotionnelle et affective.

1- Apprendre à communiquer 

Parfois quand on écoute les autres, on oublie que leurs propos sont des jugements et non des faits acquis. Les points de vue, les remarques sont en fait des renvois du vécu et des préjugés de chacun. Il faut savoir s’en détacher. Les deux chercheurs proposent d’utiliser la communication non-violente (CNV). Quand vous devez exprimer quelque chose d’émotionnellement lourd, ne passer pas par une critique violente où passent vos émotions. Exposer simplement les faits, vos émotions ou vos attentes. Par exemple, dans une relation amoureuse : "j'aurais besoin que tu sois plus souvent là" au lieu de " TU es encore rentré(e) à minuit". C'est beaucoup plus constructif et moins lourd émotionnellement. Cela aide à prendre du recul.

2- Écouter ses émotions 

Dans une relation, on a tendance à trop écouter l’autre et peut-être s’oublier quitte à ne pas s’écouter soi-même. Il y a beaucoup de contraintes, quand on prend trop à cœur les ressentis des autres, mais on n’évacue pas les siens. Il est donc important de s’écouter. Charlotte Wils et Saverio Tomasella, dans le livre « La charge affective » conseillent la méthode « Vittoz. Elle propose des exercices pour se déconnecter des stimuli extérieurs et reposer son esprit.

3-Faire une activité physique ou artistique

L’art ou le sport thérapeutique ! L’important n’est l’œuvre finie ou une course gagnée, mais surtout le processus. « Cela peut déclencher des images, des connexions, des images, des émotions et de sortir des émotions et des chemins habituels de pensées », expliquent les deux spécialistes. Créer est un formidable moyen de faire redescendre la pression. Il s’agit d’apaiser l’esprit lors d’une activité créative ou physique.

Retrouvez Charlotte Wils et ses conseils sur la charge affective et sur l'hypersensibilité sur son site web